Investir maison

Les nouveautés sur les primo-accéndant en 2015

Qui n’a jamais pensé que cette année 2015 est la plus dure, après la crise économique en 2014. Et pourtant, on a pu constater une baisse des tarifs de l’immobilier sur le territoire française. Selon un site professionnel, 20% des ménages à Paris devraient dans quelques mois pouvoir s’acquérir d’un bien immobilier, sans avoir à demander un pret en ligne immediat.

C’est quoi un primo-accédant

Par définition, un primo-accédant est un individu qui a pu pour la première fois avoir sa propre maison et qui a toujours été locataire pendant les deux précédentes années. Par exemple pour les foyers qui désirent s’acquérir de la maison qu’ils louent, il faudra alors qu’elle soit leur demeure principale pendant plus de 24 mois ininterrompus. Les deux prochains acheteurs du ménage devront alors accepter cette formalité. Il est bon à savoir que pour redevenir primo-accédant il suffira d’être locataire ou domicilié gratuitement et ce durant deux ans consécutif.

Toutefois, il est faisable qu’une personne soit tout aussi bien être propriétaire et primo-accédant. En effet, on peut donc disposer d’un logement secondaire (employée durant moins de 8 mois par an) ou des placements locatifs (tel que les appartements, les studios, les bâtiments mais aussi les immeubles) et être vu comme primo-accédant pour l’acquisition de son habitation principale.

Un marché difficile

Avoir une maison requiert souvent une demande de prêt immediat tant que la personne ne dispose pas assez de financement pour réaliser ses rêves. Il est à noter que depuis 2011, le nombre de personnes qui ont pu s’acquérir d’une nouvelle maison a beaucoup diminué. Cela a été observé surtout sur les jeunes de moins de 30 ans. Ceci s’explique souvent par le fait que le cout est trop élevé surtout si la maison est sise en ville, la crise économique a aussi un effet négatif sur le pouvoir d’achat, et finalement, les critères demandés par les banques sont souvent difficiles.
La diminution de taux des crédits immobiliers a toutefois redonné un peu de souffle au niveau de la vente. De ce fait, les taux qui ont été enregistrés pour le mois de Janvier a été aux environs de 1.95% sur 10 ans ; 2.40% sur 15 ans.